L’Observatoire Agricole de la Biodiversité

Une démarche participative

Désireuse de porter à connaissance la biodiversité en milieu agricole, l’association anime depuis 2017 l’Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB) sur le département. Initié en 2009 par le ministère en charge de l’agriculture, ce dispositif a pour objectif de proposer des protocoles d’observation aux agriculteurs intéressés afin de mieux connaître la biodiversité ordinaire en milieu agricole.

Formation OAB 2017 (Symbiose Allier®)

Ce dispositif apporte une meilleure compréhension de l’évolution de la biodiversité en milieu agricole et ses liens avec les pratiques culturales à différentes échelles (exploitation, paysage, etc.).

Réalisation du protocole vers de terre sur la commune de Loriges (Symbiose Allier®)

Au total, quatre groupes d’espèces sont étudiés à travers cet observatoire : les abeilles solitaires, les invertébrés et mollusques, les papillons et les vers de terre. Chaque groupe apporte des informations sur l’état du milieu environnant (papillons et abeilles) ou encore sur la qualité du sol (vers de terre et invertébrés, mollusques). De tels indicateurs ont été créés afin de pallier le manque de connaissances de cette biodiversité en milieu agricole.

Paon du jour recensé dans le cadre de l’OAB (Symbiose Allier®)

La coordination scientifique de l’OAB a été confiée au Muséum national d’Histoire naturelle en partenariat avec l’Université de Rennes et le Centre National de la Recherche Scientifique.

Un appui, au niveau de l’animation nationale, est quant à lui apporté par l’Assemblée Permanente des Chambres d’agriculture. À l’heure actuelle, le réseau ne compte pas moins de 300 exploitations participantes.

Nichoir installé dans le cadre du protocole « abeilles solitaires » (Symbiose Allier®)

L’OAB est ainsi un outil efficace de communication puisqu’il permet à la fois de sensibiliser les acteurs d’un territoire et à la fois de valoriser l’implication des agriculteurs en tant qu’observateurs de la biodiversité.

Planche à invertébrés installée dans le cadre du protocole « invertébrés » (Symbiose Allier®)

Cette démarche participative a été accompagnée par le LIT Auvergne-Rhône-Alpes en 2018 en étant désignée comme projet « innovant » sur le département.